Romance 17

Cho­ré­gra­phie-inter­pré­ta­tion : Anne Per­bal et Nas­ser Mar­tin-Gous­set
Pro­duc­tion : Ani­mal Magic Pro­duc­tion
Copro­duc­tion : Com­pa­gnie Les Yeux Grands Fer­més
Sou­tien : Ville d’Or­léans
Durée : 30 min
Date de créa­tion : Le 3 sep­tembre 2017 au Théâtre de ver­dure, Orléans

Romance évoque le carac­tère éphé­mère d’une ren­contre sen­ti­men­tale sur un temps don­né, géné­ra­le­ment liée à un lieu par­ti­cu­lier, mais raconte éga­le­ment ici le rap­pro­che­ment de deux sen­si­bi­li­tés.
Être seul ou ensemble à deux, voi­là com­ment peut se résu­mer l’ex­pé­rience de « Romance ». Des points com­muns mais éga­le­ment de pro­fondes dif­fé­rences ras­semblent ces deux artistes cho­ré­gra­phiques : l’un tour­né vers l’im­pro­vi­sa­tion, l’autre plus proche d’une danse écrite.
Ces diver­gences se réunissent pour créer un objet qui leur res­semble pour­tant, avec les qua­li­tés et les éner­gies de cha­cun. Contraste des états : rigi­di­té méca­nique, élas­ti­ci­té, flui­di­té, répé­ti­tion, élégance/décadence, couple d’hu­mains ou de loups, jouets méca­niques, auto­mates, incarnation/désincarnation orga­nique…
Ces impres­sions, autour de la notion de couple, peuvent s’ins­crire au sein d’es­paces publiques et de lieux de ren­contres : jar­dins, musées, gale­ries, ciné­mas, halls de théâtre, archi­tec­tures et patrimoines..