Manta Drama

Créa­tion 2016

en tour­née

Cho­ré­gra­phie-Inter­pré­ta­tion : Anne Per­bal
Régis­seur : Nico­las Sochas
Sou­tiens : sou­tien de la ville d’Or­léans dans le cadre de l’aide au pro­jet, sou­tien du Centre cho­ré­gra­phique d’Or­léans dans le cadre d’une rési­dence ouver­ture
Durée : 20 mn ver­sion courte / 40 min ver­sion longue
Date de créa­tion : 4 novembre 2016 au Centre cho­ré­gra­phique natio­nal d’Or­léans

“Man­ta Dra­ma” épouse les contours d’un trip­tyque : 3 axes de créa­tion pour un seul uni­vers artis­tique, celui de la cho­ré­graphe et dan­seuse Anne Per­bal.
Au sein de sa com­pa­gnie “Les yeux grands fer­més”, elle tra­vaille depuis 6 ans autour du thème de la créa­ture et de l’é­trange.
Corps-matière, corps-objet, corps-com­bat…
Les créa­tures se démul­ti­plient et se trans­forment, mêlant le miné­ral, le végé­tal, l’a­ni­mal et… l’hu­main.
Une aven­ture artis­tique puis­sante et pleine de souffle.
Un uni­vers réso­lu­ment fan­tas­tique qui se déploie dans cette créa­tion à la croi­sée des che­mins entre danse, pho­to­gra­phie et sculp­ture.
Pour­quoi choi­sir ?

Per­for­mance / Expo­si­tion pho­tos / Ins­tal­la­tion plas­tique.

Manta Drama / Performance :

Per­for­mance au pla­teau sous une struc­ture métal­lique blanche de 2m70 de haut et d’1m² au sol, qui n’est pas sans rap­pe­ler la forme du verre qui entoure les sculp­tures.
On y découvre trois (ou cinq) courtes his­toires por­tées par des per­son­nages dif­fé­rents, bien que tous vêtus de blanc, sous une douche de lumière blanche. Les chan­ge­ments de cos­tumes se font à vue dans un contre-jour bleu­té.

Pro­chaines dates en tour­née

21 et 22 sep­tembre 2019 : Crypte Saint Avit – Orléans pour les Jour­nées du patri­moine

La presse en parle

Articles parus dans “La Répu­blique du Centre” le 30 avril 2019 :